Après BHV, réglons CHB !

Publié le mercredi 25 juillet 2012

Depuis bien des années, Ecolo s’opposait au projet de liaison autoroutière Cerexhe–Heuseux–Beaufays, censée compléter le ring autour de Liège. Cette position, qualifiée d’idéologique par les autres partis, avec oh combien de cris d’orfraie, vient d’être confortée par une étude du bureau Transitec : une route régionale à une bande dans chaque sens de circulation suffirait amplement à maîtriser les flux automobiles vers le centreville.

Outre cette confirmation de la pertinence de notre point de vue, la publication de cette étude va enfin relancer un autre dossier qui semblait ne jamais pouvoir sortir du frigo : celui de la pacification des quais dans la ville de Liège. Complémentaire à l’installation du tram, celle-ci éviterait un report du trafic de transit de la rive gauche vers la rive droite. Le réaménagement de ces quais qui permettrait aux habitants de se réapproprier les rives de la Dérivation est dans les limbes depuis 2000, attendant la résolution du problème CHB. Il est grand temps pour les autorités communales de le remettre à l’ordre du jour.

Pour Ecolo–Liège, l’aménagement des quais fait partie intégrante d’une politique globale de mobilité. Il est important de réorganiser l’offre en matières de bus et de mettre en place des parkings relais aux entrées de la ville afin d’assurer la liaison entre la périphérie et le centre. De même, nous appelons à mettre à l’étude la réalisation d’une trame verte au fil de l’eau en lien avec la réhabilitation des dents creuses le long des berges de la Dérivation. Ainsi les quais désengorgés pourront être rendus aux riverains, aux piétons et aux cyclistes, à l’exemple de ce qui fut fait quai Van Beneden et quai Mativa. En un mot comme en cent : Ecolo veut pour Liège un aménagement digne du 21ème siècle, loin des recettes éculées.

Bénédicte HEINDRICHS, Cheffe de groupe au Conseil communal, Tête de liste Ecolo

Daniel Wathelet, candidat n°4

François Bertrand, candidat n°8

A télécharger

Communiqué de presse 24 juillet 2012
Document PDF - 67.4 ko - ouvrir document