Plan canicule à Liège

Le 5 septembre 2016, il y a deux ans, Caroline Saal et moi-même vous interpellions sur les deux épisodes de canicule de l’été.

Cet été 2018, la canicule revient pendant plusieurs semaines et fait de cet été le plus chaud jamais enregistré, avec le risque toujours annoncé que cela se reproduise de manière de plus en plus critique, avec un impact lourd sur la santé des liégeois en particulier les plus fragilisés, sur la qualité de l’air (dispersion des polluants), sur les activités humaines et la qualité de vie en général.

Nous interrogions l’échevin en charge de l’environnement sur les mesures envisagées à court terme et à long terme pour que Liège reste vivable pour ses habitants lors des fortes chaleurs.

La faiblesse des réponses, du genre dji-vou-dji-n’-pou, en disait long sur l’incapacité à prendre un compte de manière conséquente et responsable ces défis. Il ne suffit pas de dire qu’on est pour Liège, mais il faut réellement repenser l’aménagement de la Ville comme un vaste éco-quartier maillé de vert et de bleu, ainsi que les nombreuses politiques liées en profondeur, le tout couplé à une organisation cohérente et transversale des différents services de la ville.

Qu’est-ce qui a changé de manière significative depuis 2016 en matière de lutte contre la canicule ?

Nous avions d’ailleurs fait en son temps une série de propositions concrètes.

Mes questions :

  • Quelles ressources ont été mobilisées et quelles mesures concrètes ont été prises pour lutter contre la canicule cet été?
  • Disposiez-vous d’un plan qui localise en particulier les îlots de chaleur avec une priorité pour ces zones critiques à Liège ?
  • Pouvez-vous estimer la population concernée et avez-vous déterminé les profils prioritaires ?
Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS