Tourisme : définitivement le parent pauvre de la majorité ?

Le 24 mai dernier, dans l’indifférence quasi générale, René Collin, le Ministre wallon cdH du Tourisme et du Patrimoine – ses 5e et 6e attributions – dévoilait un plan d’investissement de quelques 42 millions d’euros destiné à l’attractivité du Tourisme en Wallonie. Le Commissariat Général au Tourisme (CGT) a procédé à la sélection des projets retenus sur base des critères suivants : Attractivité touristique et impact économique ; Caractère innovant ; Durabilité ; Recommandation d’une étude/un plan stratégique existant.

Outre le sous-saupoudrage typiquement wallon, ce plan ne manque pas d’interpeller tout liégeois qui le verrait passer sous ses yeux: un seul projet, pour 329.314€, afin d’illuminer le Grand Curtius, musée par ailleurs en panne d’inspiration, de visiteurs, de visibilité en ligne et d’animation; sans parler de la scénographie. Alors que durant 6 ans on nous a vanté les “relais privilégiés” entre Liège et la majorité à la Région wallonne, qui furent longtemps identiques, voilà qui a de quoi choquer.

A la lecture des montant octroyés à d’autres communes, qu’il s’agisse de zones urbaines à nous ou d’attractions rurales ayant manifestement la faveur du ministre wallon, c’est à se demander si Liège n’est pas un patelin de 3e zone où une terre si histoire ni intérêt.

Dans l’ordre alphabétique, pour ne vexer personne:

  • Arlon: 2.000.000€
  • Bastogne: deux projets pour un total de 4.300.000€
  • Charleroi: 1.600.000€
  • Ellezelles: 1.000.000€
  • Huy: 2.274.000€
  • Marche: deux projets pour un total de 1.700.000€
  • Namur: deux projets pour un total de 4.351.000€

Passée la sidération, une seule question pour conclure:

  • Quelles ont été les initiatives et projets rentrés par Liège, dans le cadre de cet appel à projets?
Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS