Rentrée scolaire et qualité de l’air

Messieurs les échevins Stassart et Firket,


Aujourd’hui, c’est la rentrée de classe. Un jour particulier qu’on appréhende un peu et dont on se réjouit à la fois. On prépare son matériel, on prend de bonnes résolutions pour la nouvelle année. Certains mettent même à profit une partie de leur été pour rattraper le retard dans certaines matières…
L’année dernière, plusieurs études ont démontré quel piètre élève la Ville de Liège faisait en matière de qualité de l’air, en particulier aux abords des écoles : une mobilité du tout à la voiture asphyxie les élèves jusque dans leur classe tandis que les alternatives tardent à se mettre en place faute de volonté politique suffisante. 1

Messieurs les échevins, comment avez-vous préparé votre rentrée ?

- Monsieur Firket, avez-vous mis votre été à profit pour remédier à vos lacunes en
matière de mobilité douce aux abords des écoles ? (Itinéraires cyclables sécurisés ?
Rues scolaires ? Zones 30 ? Cheminements piétons ?)

- Monsieur Stassart, avez-vous mis dans votre cartable de nouveaux outils pour
promouvoir les modes alternatifs de déplacement domicile-école ? (Pédibus ?
Cyclobus ? Parkings vélos sécurisés dans l’enceinte des écoles ? … )

 

 

1 :                                                                                                                                                                                  Selon    Greenpeace,    101    écoles    sur    les    222    étudiées    ont    enregistré    dans    leur    rue    des    résultats    de    concentration    annuelle    de    dioxyde    d’azote    (NO2)    supérieurs    à    20    μg/m3    (qualité    médiocre),    29    sont    au-delà    de    30    μg/m3    (mauvaise    qualité)    et    cinq    au-delà    du    seuil    légal    européen    de    40    μg/m3.

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS