Feronstrée – Hors Chateau: quelles perspectives pour le quartier?

M. l’Echevin,

Le quartier Féronstrée-Hors Château fait partie du « Cœur Historique » de Liège et rassemble sur un territoire réduit une foule de fonctionnalités diversifiées : enseignement avec pas moins de neuf établissements scolaires soit plusieurs milliers d’élèves et enseignants ; tourisme et culture avec la Montagne de Bueren, les Arvô, la Collégiale et autres églises, les musées d’Ansembourg et du Grand Curtius, de la statuaire antique comme contemporaine ; services publics avec échevinats et services publics variés ; commerces nombreux et diversifiés pour le quotidien ou de produits d’exceptions ; transports avec une importante desserte de transports en commun et un trafic piéton, vélo et automobile dense… et j’en passe.

Les dernières actions significatives sur place commencent à dater : dans l’ordre Îlot Saint Georges, Cour St Antoine, Grand Curtius… en attendant la fin des travaux de la Cité Administrative.

Or il est aujourd’hui soumis à une foule d’aléas et de menaces qui sont autant de défis mais ne semblent pas en voie de résolution à court ou moyen terme, et certainement pas via une vision affirmée, un plan d’ensemble ambitieux :

  • Congestion automobile importante, avec une importante pollution de l’air comme cela a déjà été évoqué.
  • Décisions urbanistiques… questionnables dans le « centre ancien protégé », au présent mais plus encore au futur.

 

Mon questionnement sera dès lors limpide : s’agissant du quartier Féronstrée-Hors Château, la Ville envisage-t-elle un pan d’ensemble avec en priorités la Mobilité – notamment douce – et l’Urbanisme – sujet critique s’il en est dans le centre ancien ?

 

Merci d’avance pour vos réponses,

Bien à vous,

 

Quentin le Bussy, conseiller communal

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS