Motion « Liège, Ville hospitalière »

«L’universel c’est le local sans les murs» – Torga

Au nom du groupe Ecolo je souhaite d’abord saluer l’initiative

  • du CNCD qui a impulsé la Campagne «Communes Hospitalières»

  • ensuite l’action des 52 associations liégeoises regroupées dans le Collectif liégeois pour une Justice migratoire. C’est ce Collectif qui est à l’origine de la mobilisation autour de l’interpellation citoyenne de Madame Vinois le 2 octobre

  • Et enfin l’excellent dialogue entre le Collectif des associations, les échevinats concernés, la police et le CPAS

C’est ce dialogue qui a permis d’aboutir à une motion de compromis qui donne des orientations très précises à la poursuite d’une politique d’hospitalité raisonnable.

Liège peut se targuer d’avoir une longue tradition d’accueil et d’intégration. Notre Histoire de Ville d’accueil a contribué à façonner notre identité. Liège est aujourd’hui riche de ses traditions séculaires ET des apports humains et culturels plus récents des différentes strates d’immigration.

La motion qui nous est soumise n’est donc pas la motion d’un parti, ni d’un conseiller communal, même si notre ami Hassan Boussetta est pour l’essentiel l’auteur des «considérants». Elle est la motion des Liégeois qui se sont mobilisés pour l’élaborer et la faire adopter. J’espère qu’elle sera ce soir celle de l’ensemble des conseillers communaux liégeois.

Attribuer à Liège le label de «Ville hospitalière» c’est bien plus qu’une simple reconnaissance ou consécration du passé et des actes et attitudes positives en matière d’hospitalité qu’on doit déjà reconnaître à notre Ville. (Cette reconnaissance est d’ailleurs largement mentionnée dans la motion!) Se dire «Ville hospitalière» c’est d’abord une exigence, un engagement nouveau avec des points très concrets, précis, pour non seulement poursuivre mais même renforcer ces politiques d’accueil. Par les temps qui courent les démocrates doivent réaffirmer et consolider les remparts contre toutes les tentations de renfermement identitaire, et combattre toutes les formes de rejet voir de racisme à l’égard de tous ceux qui sont déjà, qui voudraient être, ou qui sont en train de devenir, nos concitoyens.

Je voudrais relever, à titre d’exemple, 4 de ces engagements très positifs qui se trouvent dans la motion:

  • Dans l’enseignement: le «financement optimal des Ecoles de Devoir (voir notre interpellation de ce jour), le renforcement de l’accompagnement FLE, et la sollicitation auprès de la CWB de places supplémentaires DASPA au sein des différents établissements scolaires »

  • Au Relais Santé «une attention particulière aux femmes enceintes et aux personnes atteintes de maladies graves exclues du bénéfice de l’AMU»

  • Au CPAS «des brochures explicatives en différentes langues»

  • En matière de sensibilisation:«L’affichage (effectif!) de la Charte Liège contre le racisme à l’entrée de tous les bâtiments communaux en y faisant figurer les coordonnées d’un lieu de contact à Liège pour des plaintes concernant le non-respect des engagements de cette Charte».

Et on pourrait citer une bonne dizaine d’autres résolutions, mais je voudrais m’arrêter quelques instants sur 2 engagements inclus pour exprimer à la fois notre satisfaction mais aussi notre vigilance!

D’abord pour les Gens du Voyage : la motion nous engage à respecter les obligations régionales:

« désignation d’une personne de référence pour l’accueil », et puis surtout l’essentiel çàd «la collaboration avec le Centre wallon de Médiation pour les gens du voyage et avec les communes de l’arrondissement en vue de mettre à disposition des terrains équipés et encadrés à destination des gens du voyage».

Notre vigilance, Monsieur le Bourgmestre, est due au fait que cet engagement vous l’avez déjà pris en avril 2009 en réponse à une motion (présentée par A. Leens et moi même), suivie d’une Commission spéciale avec le Centre de Médiation.

Depuis cette date, plus de nouvelles de cette promesse alors que pendant ce temps-là Charleroi, Namur ont suivi l’exemple d’autres Communes (Bastogne, Amay..) qui avaient déjà réalisé de tels terrains. Les autorités de ces Communes se félicitent toutes du fait que tout en respectant ainsi le mode de vie d’une communauté – celle qui dans nos pays est le plus victime de préjugés et de racisme- ces terrains aménagés apaisent très largement les relations entre les riverains et les Gens du Voyage.

Le respect entraîne le respect; il fait tomber les préjugés et le rejet réciproque.

Ensuite je m’arrête un instant sur l’engagement de « mise en place d’un dispositif concerté de suivi et d’évaluation avec au moins 2 rencontres par an avec les associations concernées ». Ce dispositif renforcera le partenariat indispensable entre la Commune et les associations pour assurer la concrétisation des engagements pris. Nous serons très attentifs à cet engagement

Par ailleurs nous aurions aimé quelques avancées supplémentaires à celles qui se trouvent dans cette motion. Nous continuerons donc par notre travail de conseillers à nous battre pour la mise en oeuvre -notamment- des projets suivants:

- La réalisation d’un Kit d’accueil contenant des informations indispensables pour découvrir les différents dispositifs, services, organismes, lieux culturels ou de soins… et ce pour le remettre dès leur arrivée à tous les nouveaux résidents s’installant à Liège, qu’ils soient Belges ou migrants

- Le passage de la caution locative allouée par le CPAS à 2 mois (de nouveau qu’il s’agisse de migrants ou de Belges) car il s’agit là d’un obstacle essentiel et souvent fatal à l’accès au logement.

- Enfin, le soutien de la Ville à la création d’un événement interculturel annuel retentissant et qui rassemble les Liégeois de toutes origines (ex. la Zinneke Parade, un Carnaval des Cultures, une semaine «Quartiers interculturels» qui mettrait en valeur toute la richesse liée à la diversité de certains de nos quartiers…)

Je terminerai par quelques mots concernant la convocation par la police judiciaire d’une fonctionnaire pour «assistance» à des personnes Sans Papier.

Nous exprimons évidemment notre solidarité avec cette dame et appuyons la réaction immédiate du Bourgmestre.

Cette convocation est une grave atteinte au devoir (et non seulement droit) d’assistance! Rappelons quand même que le «délit d’assistance» est légalement inexistant dans notre pays et que cette convocation pourrait, si nous n’y prenons garde, constituer un premier pas vers la criminalisation non seulement des citoyens engagés aux côtés des personnes Sans Papiers, mais aussi de certains fonctionnaires, comme par exemple d’assistants sociaux accompagnant un Sans Papier dans ses démarches.

C’est pour toutes ces raisons: pour que l’hospitalité reste un devoir moral et un droit légal; et pour que nous puissions rester fiers de cette tradition d’accueil de notre Ville, que nous soutenons et votons en faveur de la motion.

 

Guy Krettels

Pour le groupe Ecolo

 

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS