Le renforcement de la politique communale de soutien aux écoles de devoirs

Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Echevins,

Récemment, le lancement d’un crowdfunding pour financer la création d’une nouvelle école de devoirs dans le quartier Saint-Léonard nous a rappelé la situation précaire des écoles de devoirs, de manière générale mais aussi à Liège. L’association des écoles de devoirs pour la province de Liège a estimé « environ 1.500 enfants sur les listes d’attente pour les 30 écoles de devoirs recensées dont 24 reconnues par l’ONE » le 18 novembre dans le journal Le Soir.

Les différences entre les besoins réels du terrain et les mesures budgétaires gouvernementales sont importantes, et préjudiciables aux enfants liégeois, et aux écoles de devoirs existantes.

Face au manque de moyens, certaines écoles de devoirs font preuve de créativité en financement : outre ce crowdfunding, d’autres organisent des moyens de récolte de fonds. On peut saluer la créativité, mais l’auto-financement est généralement un financement instable, très insécurisant car il est fortement tributaire des bonnes volontés rencontrées.

Il nous semble que nous devons être attentifs à ces besoins, ceux des enfants sur notre territoire et ceux des associations qui les accompagnent, par un soutien communal durable. Nous connaissons tous l’importance de ces associations. Elles accompagnent les enfants et les adolescents dans certains de leurs droits fondamentaux, celui d’accéder à une éducation, d’accéder à la culture. Elles influencent le travail scolaire, mais elles ont également des impacts sociaux, des impacts culturels, relationnels et intergénérationnels.

La Ville de Liège soutient déjà les écoles de devoirs présentes sur son territoire, financièrement et matériellement. Continuons en ce sens ! À un mois du budget 2018, c’est l’occasion de faire le point sur les différentes aides et sur le moyen de les renforcer. Dès lors, mes questions sont les suivantes :

  • Quelles aides supplémentaires la Ville peut-elle  accorder  aux  écoles  de  devoirs pour les prochaines années ?

  • Quelles mesures communales mettre en place pour faciliter la création d’écoles de devoirs ?

Je vous remercie pour vos réponses, que j’attends avec le plus vif intérêt. Avec mes meilleures salutations,

Caroline Saal & Guy Krettels

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS