Parking sauvage à Liège

Monsieur l’échevin,

Le parking sauvage à Liège est un véritable fléau.

Dans les piétonniers, comme rue de la Casquette ou place des Carmes, des véhicules sont stationnés par dizaines chaque matin. Les pistes cyclables sont prises d’assaut par des véhicules en double file, le zones de livraison sont squattées du matin au soir, les deux ou même quatre roues sur le trottoir sont légion…

Qu’on me comprenne bien : je ne suis pas en train de dire que le liégeois est mal élevé. Il n’oserait jamais se comporter de la sorte lors de ses escapades à Maastricht ou Aachen. Mais à Liège, c’est différent, on laisse faire, et il le sait. Le liégeois est malin : constatant l’impunité dont font l’objet ceux qui se « garent comme des merdes » (expression faisant référence à une campagne du même nom), pourquoi se fatiguerait-il à chercher une place de parking digne de ce nom ou à dépenser son argent dans un parking payant ?

Les conséquences de ces comportements ne sont pas que cosmétiques. Ils entravent la circulation des autres usagers de l’espace public (piétons, personnes à mobilité réduite, papas et mamans avec poussette, cyclistes, …) qui doivent sans cesse être sur le qui-vive et sont parfois contraints de mettre leur vie en danger pour contourner l’obstacle (d’autant plus en période hivernale lorsque la visibilité est réduite). Sur le long terme, cette situation tend à décourager les déplacements doux. Sans oublier qu’ils peuvent également bloquer la circulation et la visibilité des autres automobilistes et engendrer des embouteillages ou accidents, ce dont nous nous passons bien.

Nous en parlions le mois dernier au sujet de la foire : les événements de grande ampleur amplifient ce type de problème. J’ai pu lire sur le site de la ville qu’une série de mesures seraient mise en place durant la période du marché de Noël et je m’en réjouis. Qu’en est-il de la lutte contre le parking sauvage ?

Plus globalement, comment comptez-vous prendre à bras le corps ce problème ?

Je vous remercie d’avance pour vos réponses,

Sarah Schlitz


Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS