Foire de Liège : problèmes de mobilité et stationnement

Monsieur l’échevin,

La foire d’octobre de Liège draine comme chaque année de nombreux visiteurs parfois venus de loin.

Cela engendre de nombreux problèmes de mobilité et de stationnement dans les quartiers avoisinants : embouteillages sur les quais et boulevard d’Avroy, suppression du stationnement sur le terreplein augmentant encore le stationnement dans les rues alentour privant les riverains de places, stationnement sauvage entravant la circulation des piétons et cyclistes et/ou détruisant les plantations, suppression de la pseudo piste cyclable du boulevard d’Avroy, …

Cette année, le service des plantations a anticipé le problème en plaçant des barrières nadars autour des pelouses de l’avenue Blonden et du boulevard Piercot. J’ai signalé en commission vélo que certains dispositifs entravaient la circulation cycliste (des barrières étaient placées en travers des pistes cylcables). J’ai pu constater que le problème avait été résolu depuis lors à presque tous les endroits, je les remercie donc pour leur rapidité d’action.

Je m’interroge néanmoins sur la situation dans sa globalité. Ne pourrions-nous pas envisager des solutions plus structurelles qui contenteraient autant les riverains que les visiteurs et faciliterait la vie de nos services communaux ? Voici quelques propositions :

  • la mise en place de parkings relais avec navettes comme c’est le cas pendant d’autre événements comme le marché de Noël ;
  • la promotion des navettes fluviales et leur prolongation jusqu’à la fin de la foire ;
  • la négociation d’un partenariat avec la SNCB pour lancer un billet « excursion foire de Liège» ;
  • la présence de stewards dans le quartier aux heures d’affluence pour prévenir les comportements inciviques ;
  • la définition et le fléchage d’un itinéraire cyclable provisoire.

Qu’en pensez-vous ?

Merci d’avance pour vos réponses,

Sarah Schlitz
Pour le groupe Ecolo de Liège

 

Réponse du Bourgmestre Willy Demeyer :

La foire de Liège accueille 2 millions de visiteurs par an.

Voici les mesures qui ont été mises en place cette année :

  • Une attention particulière a été portée au stationnement riverain : 60 places de parking temporaires ont été créées tandis que plus de 1000 procès-verbaux visant à leur respect ont été dressés.

  • Des négociations ont été entamées avec une dizaine de propriétaires de parkings situés à proximité de la foire dont les membres du personnel sont présents en journée et sont donc vides le soir. Aucune solution n’a pu être trouvée cette année mais les discussions sont poursuivies.

  • La SNCB a été approchée mais elle n’a pas souhaité mettre en place un partenariat.

  • En ce qui concerne les parkings relais, les transports en commun, ou les navettes fluviales, rien n’a été fait mais ils retiennent l’idée…

  • Pas un mot sur le vélo.

Réplique de Sarah Schlitz :

Ce week-end, j’ai visité la ville de Münster, en Allemagne. Il y avait justement une fête foraine. Là-bas, pas de barrière nadar, d’embouteillages ou de véhicules au milieu des pelouses mais bien des trottoirs dégagés, des pistes cyclables très fréquentées ainsi que des parkings vélos.

Il nous semble évident que lorsque des événements d’une telle ampleur ont lieu à Liège, il faut favoriser au maximum les modes de déplacements alternatifs tels que le vélo, la marche ou les transports en commun afin de limiter la pression automobile sur le centre-ville.

Ecolo plaide pour la mise en place d’un plan de mobilité accompagné d’une bonne communication pour tous les événements de grandes ampleurs qui se déroulent à Liège. Ainsi, petit à petit, de nouvelles habitudes naitront dans le chef de nos visiteurs pour le bien de tous !

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS