Un guichet unique pour l’organisation d’évènements non lucratifs

Monsieur le Bourgmestre,

Mesdames et Messieurs les Echevins,

Une des richesses de la Ville de Liège est le dynamisme associatif et culturel des Liégeois. Fêtes de quartier ou de rues, activités de centres culturels, 1er Mai, Tempo Color, parcours d’artistes, le mini-festival à entrée libre proposé par une maison de jeunes permettent de se rencontrer, de profiter de son lieu de vie, de s’y sentir accueilli. Ils créent une vraie qualité de vie. Je suis convaincue que le chauvinisme légendaire d’une bonne partie de la population liégeoise vient du temps qu’elle passe dans ce genre d’événements. Je tiens à remercier toutes ces personnes qui font vivre Liège, la rendent solidaire

Et si la Ville leur donnait un coup de main ? Beaucoup de ces événements reposent sur des associations aux moyens limités ou sur des bénévoles. Et organiser un événement est vite chronophage. Que nous disent régulièrement les organisateurs ?  « Simplifiez-nous la vie ! »

Il y a un peu plus de deux ans, un pas a déjà été fait en ce sens par l’instauration d’un formulaire en ligne, simplifiant la demande d’autorisation d’occupation de l’espace public.

Je vous propose d’aller plus loin dans cette optimisation. Il arrive fréquemment qu’un organisateur doive se tourner vers différents services de la Ville pour la bonne tenue de l’événement : d’abord les demandes d’occupation de l’espace public, puis contacter tel service pour du prêt de matériel comme des tonnelles ou une scène, voir avec tel service pour la gestion des déchets, régler la question de la circulation, photocopier des affiches, etc. Or ces différentes demandes s’ajoutent à d’autres démarches auprès d’autres institutions, comme la Sabam par exemple. Bref, cette organisation peut vite devenir lourde. Pour les services qui la concernent, la Ville pourrait faciliter les démarches d’organisation en centralisant les demandes auprès d’un interlocuteur unique et clairement identifié. Il récolterait les différentes demandes de l’organisateur, listerait avec lui les démarches nécessaires et dispatcherait les informations dans les différents services, gérerait le lien avec l’organisateur.

Monsieur le Bourgmestre, ma question est donc très simple :

  • La Ville peut-elle s’engager en la création d’un guichet unique pour l’organisation d’événements non lucratifs dans l’espace public liégeois ?

Je vous remercie de votre attention et j’attends votre réponse avec le plus vif intérêt,

Avec mes meilleures salutations,

Caroline Saal, pour le groupe Ecolo

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS