Valoriser la participation au Conseil Communal

Monsieur le Bourgmestre,

Mesdames et Messieurs les Echevins,

Les différents scandales politiques, les sorties fracassantes de certains élus ont secoué aussi bien les citoyens que le monde politique. Les électeurs semblent ne jamais avoir été aussi dégoutés, certes, mais également aussi curieux et aussi désireux de comprendre et de donner leur avis sur la manière de faire de la politique. Ces derniers mois ont vu se multiplier de nombreuses cartes blanches de citoyens qui voulaient exprimer leur avis sur l’éthique, sur la gouvernance. Ça, c’est le point positif. Mais ce qui est symbolique, c’est qu’ils soient passés par la presse plutôt que de nous interpeller directement ou de venir assister aux conseils communaux. La politique continue de passer pour une activité très compliquée, obscure, bref inaccessible.

Face à toutes ces interrogations et ces envies de comprendre, nous avons, en tant que conseil communal, une double responsabilité, à la fois de pédagogie et d’ouverture. Le conseil communal est public, les citoyens qui voudraient assister à nos débats peuvent venir et par ailleurs, ils peuvent aussi interpeller le conseil. Mais combien de Liégeois le savent ?

Nous voulons, chez Ecolo, voir la crise actuelle comme une opportunité, une opportunité de faire de la politique autrement. Il faut rappeler aux Liégeois que leur pouvoir n’est pas uniquement de voter tous les 5 ou 6 ans, mais qu’ils peuvent, mois après mois, assister aux conseils communaux et qu’ils peuvent interpeller. On le voit : quand la population est mobilisée sur une question, le débat politique est plus riche. Et il faut lutter, dans un système qui se veut démocratique, contre le fait de réserver ce débat politique uniquement aux personnes très engagées. Chaque citoyen doit pouvoir se mêler de politique. Pour ça, il faut lui en donner les moyens.

Ecolo prône de renforcer, à tous les étages politiques, les mécanismes de participation (budgets participatifs, consultation citoyenne, etc.) mais certaines possibilités existent déjà. Je me fais un point d’honneur, quand j’explique comment fonctionne le conseil communal, à informer qu’il est public, qu’on peut venir voir, tout comme je précise aux associations ou aux groupes que je rencontre, qu’ils peuvent interpeller. Mais il faut les valoriser, les mettre en avant : montrer aux Liégeois qu’ils sont les bienvenus pour s’occuper de politique.

Dès lors, ouvrons portes et fenêtres, et mes questions iront en ce sens:

  • Quelles mesures le Collège prend-il pour valoriser la publicité des séances du Conseil Communal ?
  • Quelles mesures prend-il pour faire connaître la possibilité de deposer une interpellation citoyenne ?
  • Parmi ces mesures, rappelons qu’Ecolo a déjà soutenu la diffusion en direct du Conseil Communal. Aujourd’hui, les nouvelles technologies rendent cette diffusion encore plus facile, notamment en ligne. Le Collège envisage-t-il enfin cette diffusion ?

Je vous remercie pour les réponses que vous apporterez

Caroline Saal, conseillère communale

 

 

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS