Elisons un Bourgmestre de la Nuit !

M. le Bourgmestre,

Comme l’ambiance est à la reprise de projets en provenance d’Ecolo et de faire suite à de bonnes idées, même si elles ont déjà été exprimées ici ou ailleurs, permettez moi de revenir à la charge avec une idée à la fois conviviale, populaire et qui “fonctionne” bien par ailleurs. Je veux parler de l’élection informelle d’un “Bourgmestre de la Nuit”: les villes en général et la Ville de Liège en particulier vivent 24h par jour, tous les jours de l’année. En effet la vie ne s’y arrête pas comme ailleurs: les institutions culturelles petites et grandes ouvrent leur portes, l’HoReCa fait sa journée, les associations se réunissent, les sportifs sortent leurs sacs et les étudiants quittent les salles de cours.

L’élection d’un “Bourgmestre de la Nuit” répond à des besoins simples et à des objectifs multiples:

  • Symboliser et représenter les citoyens noctambules, qui bénéficient et ont droit à une “expérience ville” aussi réussie que les diurnes.
  • Créer une personne de contact et plus largement un point de rendez-vous pour les usagers de la nuit quels qu’ils soient (riverains, acteurs culturels, sportifs et associatifs, HoReCa, vie festive événementielle comme étudiante.
  • Développer les 3 “zones de festive tolérées” conformément à une annonce déjà ancienne: Carré et extensions, Place du Marché et alentours, Roture.
  • Renforcer l’encadrement global festif dans un esprit de dialogue regroupant tous les intervenants (fêtards, entrepreneurs, Ville, Police, riverains), comme dans l’exemple réussi (mais à encore améliorer) “Pour un Carré qui tourne Rond”.
  • Favoriser le développement et le maintien des lieux culturels et festifs nocturnes vec un service de médiation et une proaction dédiée.

Pratiquement cette élection pourrait se faire très simplement via un système de vote en ligne ou sur les réseaux sociaux. Ce genre de processus a déjà été utilisé dans d’autres Villes et fonctionne bien, tout comme le principe même du “Bourgmestre de la Nuit” fonctionne bien dans des villes remplissant trois critères: une vie culturelle, associative et événementielle importante; un secteur HoReCa dynamique et une présence étudiante forte. Ce n’est pas du chauvinisme que de constater que Liège dispose de ces trois atouts!

Merci d’avance pour vos réponses.

Quentin le Bussy, conseiller communal

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS