Impact de la canicule à Liège

Monsieur l’Échevin,

 

Liège a connu cet été deux épisodes de canicule, le plus récent se clôt seulement. Le GIEC l’a déjà annoncé il y a plusieurs années : les vagues de chaleur extrêmes vont se multiplier durant les prochaines années, sous l’effet du réchauffement climatique.

 

Ces épisodes de forte chaleur sont particulièrement pénibles dans les villes et dans leur centre, où la chaleur s’accumule plus fortement qu’en milieu rural. Ce phénomène est appelé l’ « îlot de chaleur » urbain et empêche le refroidissement de la ville pendant la nuit, quand les températures diminuent pourtant.

 

En outre, les pics de chaleur, cumulés à l’absence de vents, empêchent la dispersion des polluants et aggravent ainsi la qualité de l’air, dont on sait l’impact nocif sur les poumons des citadins.

 

Ces épisodes étant amenés à se reproduire et à s’amplifier, il s’agit de les prendre au sérieux. Dès lors, Monsieur l’échevin, pouvez-vous nous faire savoir ce que la Ville envisage à court terme et à long terme pour que Liège reste vivable pour ses habitants lors des fortes chaleurs ?

 

En vous remerciant pour l’attention que vous porterez à cette interpellation,

 

Caroline Saal et Daniel Wathelet, conseillers communaux

 

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS