Expulsion des gens du voyage

Monsieur le Bourgmestre,

 

Jusqu’à présent les Gens du Voyage n’étaient pas accueillis à Liège (pas de terrain prévu et aménagé à cet effet), mais ils étaient généralement tolérés. Désormais, en concertation avec l’échevinat de la Vie Sociale (!!) , ils se font expulser -sur base d’une ordonnance générique- d’un terrain situé au Port des Ardennes (Angleur), qui est propriété du PAL. L’installation temporaire de groupes de Gens du Voyage sur ce terrain serait récurrente, et la raison invoquée serait la nécessaire dépollution du terrain. Le CA du PAL estime que la balle est dans le camp de la Ville.

 

Rappelons brièvement que la Région wallonne a chargé un « Centre de Médiation des Gens du Voyage « d’accompagner les Communes à organiser l’accueil temporaire des Gens du voyage. La Ministre Tillieux a veillé en 2013 de couler l’existence de ce Centre en décret, donnant par là même corps à la reconnaissance de cette culture et de ce mode de vie semi-nomade de quelque 20.000 de nos concitoyens. Des subsides sont également octroyés aux Communes qui ont accepté de signer une convention de partenariat avec la Wallonie portant sur l’engagement d’un d’accueil spécifique ainsi que sur l’aménagement d’un terrain pour des courts séjours. (Citons les exemples de Mons, Namur, Amay…). Liège est clairement identifié par le Centre comme un pôle important sur les « routes » des Gens du voyage, or la seule réponse que nous offrons à ces gens c’est l’expulsion , ce qui correspond trèsclairement à une politique de discrimination !

 

Monsieur le Bourgmestre, avec mon collègue Alain Leens nous avons déjà interpellé en 2009 sur cette politique indigne de notre Ville. L’échevin B. Drèze avait accepté d’organiser une commission spéciale en présence de Monsieur Akhim, directeur de Centre de Médiation qui nous avait expliqué qu’une signature d’accords avec les Gens du Voyage pour la location d’un terrain équipé mettait un terme aux nuisances quelquefois observées lors de leurs séjours  «illégaux ».

 

Vous-même nous avez répondu (il y a 7 ans) que vous étiez favorables à la désignation d’un agent référent, et que vous alliez soumettre la question du terrain à aménager à vos collègues

Bourgmestres de la Communauté urbaine.

 

On mesure l’humanisme et le sens de la justice d’une communauté à son attitude à l’égard des plus faibles de nos concitoyens. Et à cet égard les Gens du Voyage font clairement partie des groupessociaux les plus discriminés et méprisés !

 

Ne pensez-vous pas que dans le respect de la dignité humaine il est temps de passer aux actes et de prendre ce problème à bras le corps, en concertation avec le PAL, avec le soutien et les conseils du Centre de Médiation, et avec les subsides de la Région wallonne ?

 

Je vous remercie de votre réponse

 

Guy Krettels, conseiller communal

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS