Prévention en matière de santé féminine

Monsieur l’Echevin de la Santé,

 

Le 28 mai est la journée d’action mondiale pour la santé de la femme. Cette journée, créée il y a 29 ans, voulait lutter contre les obstacles économiques, culturels et sanitaires que les femmes rencontrent dans leur accès aux soins de santé. Depuis, si certains combats progressent, d’autres stagnent ou régressent. Par ailleurs, de nouveaux problèmes apparaissent ou sont mis à jour : je pense entre autres aux difficultés de renouveler les médecins pratiquant l’avortement à Liège, mais aussi à la toxicité de certaines protections périodiques, qui ne se révèle que ces dernières années.

L’organisation d’une journée de la santé de la femme par IsoSL au Valdor pour la deuxième fois consécutive est une initiative intéressante ! Le programme est riche, diversifié. Nous, écologistes, pensons que cette journée, organisée par une intercommunale, doit être un maillon dans une chaîne d’activités de prévention sur la ville de Liège. Une approche égalitaire et solidaire de la santé passe par la possibilité pour chacun et chacune de s’approprier sa santé et de pouvoir être acteur ou actrice des choix sanitaires. Cet objectif requiert des politiques volontaristes en promotion de la santé, qui soutient les réseaux existants, les initiatives innovantes, qui veille à se mettre à jour sur les nouveaux problèmes qui apparaissent, et qui défend des valeurs d’égalité et de solidarité.

Or la Ville dispose d’un outil de promotion de la santé en l’asbl « Liège Ville Santé ». J’ai cherché à savoir ce que la Ville organisait sur la promotion de la santé féminine. Le site de la Ville, en prévention santé, mentionne uniquement la semaine de la santé… 2009, le centre J et le relais santé du CPAS. Le rapport financier de Liège Ville Santé ne mentionne pas d’activités spécifiques autour de la santé féminine.

Dès lors, mes questions sont les suivantes :

  • Menez-vous néanmoins des actions sur cette problématique ?
  • Si oui, quelles sont vos actions majeures ?
  • Pouvez-vous en apprécier les résultats ?
  • Si non, qu’envisagez-vous pour l’intégrer dans les initiatives existantes, telles que les conférences ou les appels à projet ?

 

Je vous remercie d’avance pour l’attention que vous porterez à ces questions

 

Caroline Saal, conseillère communale

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS