Le projet de réaménagement du site de l’ancien hôpital de Bavière

Le groupe Ecolo, à l’instar des Liégeoises et Liégeois, se réjouit qu’un projet émerge sur le site de l’ancien hôpital de Bavière et que ce chancre, vieux de bientôt 30 ans, infesté de chardons et de panneaux publicitaires, soit enfin cicatrisé. Nous espérons assister dans les prochains mois à la mise en place et surtout à l’aboutissement d’un projet durable, participatif et ambitieux. Il s’agit en effet de ne pas rater le coche : le site de l’ancien Hôpital de Bavière, qui a vu naître des générations de Liégeois, situé à un jet de pierre du cœur de la Cité Ardente, est stratégique pour le développement urbain à Liège. Il est le seul et le plus grand à réaffecter au centre-ville depuis longtemps et avant longtemps: c’est le laboratoire liégeois d’une nouvelle modernité urbaine, promouvant habitat groupé, mixité de fonctions, espaces verts et mobilité douce. Autre défi: celui de l’intégration au quartier d’Outremeuse, car comme on l’a vu Place Cockerill ou aux Guillemins, c’est souvent là, à Liège, que le bat blesse.

 

Plusieurs questions nous viennent à l’esprit à ce stade :

  • Quelle est la marge de manœuvre du collège quand aux options d’aménagement du projet ?
  • Où en est la collaboration entre le collège et la province dans la définition du projet de pôle créatif ?
  • Des charges d’urbanisme sont-elles envisagées ? Si oui, auxquelles pensez-vous ? Le réaménagement du boulevard de la Constitution, évoqué dans la presse, pourrait-il en faire partie ?
  • De quelle manière comptez-vous inclure les habitants dans le projet ?
  • Le consortium a annoncé qu’il ne préserverait pas l’ancien bâtiment de la Dentisterie, d’un grand intérêt patrimonial et cher aux liégeois. Avez-vous déjà des propositions permettant de la sauvegarder ?
  • Plus largement, que pensez-vous de la proposition de réaliser un Master Plan basé sur un diagnostic approfondi du quartier qui permettrait de piloter intelligemment les projets qui surviennent dans ce quartier (suggestion déjà émise dans le dossier de la place de l’Yser et par l’ASBL Urbagora qui s’avère chaque jour plus que nécessaire).
  • La question de l’avenir du quartier Saint-Paul après le départ des Chiroux mérite également d’être étudiée. Nous pouvons déjà déplorer que le projet de réaffectation de l’îlot des Prémontrés ne tienne pas compte de cet élément structurant. Quelle est votre vision sur ce dossier ?

Sarah Schlitz, conseillère communale

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS