Des rues pour jouer durant les vacances scolaires

Monsieur le Bourgmestre, chers collègues,

J’ai retrouvé un PV datant de juin 1995 de la Commission de la Jeunesse et des Sports (qui comptait en son sein notamment Mrs Schroyen et Miklatzki, pour ne citer que des conseillers toujours présents dans notre enceinte )

On y approuve une longue liste de « rues à mettre en zone de jeux pour enfants en juillet et août, entre 10h et 20h » Cette liste tient compte « de l’avis de la police, des suggestions des conseillers et des associations de quartier ». 50 rues font l’objet de propositions, et 15 font l’objet d’un avis negative de la police. Restent donc 35 rues dont la candidature est considérée comme « recevable ». 17 rues ont finalement été retenues pour appliquer le projet.

Qu’en est-il devenu de cette excellente idée, à quelle échelle et durant combien d’étés a-t-elle été mise en pratique, et pourquoi n’a-telle pas été pérennisée ?

Et surtout, pourquoi ne pas la remettre en oeuvre dès cet été à l’image de ce qui a été réalisé dans plusieurs villes flamandes mais aussi par exemple dans la Commune d’Oreye durant l’été 2015 (voir Le Soir du 12 juillet 2015).

Le dispositive est simple et très peu coûteux: deux barrier Nadar aux entrées de la rue, ainsi que des panneaux indiquant la limitation de la vitesse à 5 km/h et une affiche avec l’inscription « Attention ici on joue » à côté d’une image d’enfants. Seules les automobilistes de la rue et ceux qui y détiennent un garage sont autorisés à l’emprunter.

Cette mesure qui reserve toute la largeur de la chaussée aux jeux est prévue par le code de la route et elle s’applique d’ailleurs temporairement dans le cadre de fêtes de quartier,…

Monsieur le Bourgmestre, vous appelez de vos voeux « des quartiers apaisés », une « Ville enfants admis », des aménagements et habitats favorisant le retour des familles avec enfants dans notre Ville. Les « rues reserves aux jeux » permettent non seulement aux enfants de jouer en toute sécurité dans leur quartier, mais elles permettent aussi aux adultes (et pas seulement aux parents) de se découvrir entre voisins et de faire ensemble activités conviviales entre riverains de tous âges.

 

Monsieur le Bourgmestre , mais aussi Mrs les Echevins de la Vie Sociale et de la Jeunesse :

J’ose espérer que cette proposition rencontre votre intérêt et j’espère votre soutien, et je me garde le temps de la réplique pour vous suggérer une procedure concrete pour metre en route sur une base très participative ce projet qui apportera oxygène, plaisir et lien social dans nos quartiers durant les vacances d’été

Guy Krettels, conseiller communal

 

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS