Projet de téléphérique

L’idée d’un téléphérique reliant le centre-ville et la Citadelle a été évoquée à plusieurs reprises durant ces dernières années, notamment à l’initiative de l’asbl urbAgora. Cela pourrait constituer une solution complémentaire à un réaménagement du quartier et une amélioration de la desserte bus pour desservir l’hôpital, ainsi qu’un attrait touristique supplémentaire pour la Ville, lié aux Coteaux et au parc de la Citadelle.

Dans le cadre de l’examen des différentes solutions de mobilité autour du CHR de la Citadelle, la liaison routière a heureusement été écartée, au profit d’aménagements de ce qui existe. Les services du Ministre Prévot ont également estimé à 50 millions le coût d’un téléphérique reliant le centre-ville à la Citadelle d’une part, et au parking relais de Vottem d’autre part.

Mais la liaison uniquement vers la Ville, le quartier Saint-Léonard, ne représente « que » 15 millions sur les 50 millions au total.

Il s’agit bien sûr d’une somme importante, mais sans commune mesure avec le coût total évoqué. De plus, plus de 2/3 des patients, travailleurs et visiteurs,… qui fréquentent la Citadelle proviennent de la Ville.

 

Questions :

  • La desserte par les bus devrait être améliorée dans un futur proche dans le cadre de l’étude sur les axes structurants du réseau TEC, mais comment la Ville se positionne-t-elle par rapport à cette solution complémentaire de mobilité qu’est le téléphérique ?
  • Monsieur l’échevin de la mobilité a lui-même affirmé publiquement son soutien au principe d’un téléphérique à plusieurs reprises. Il semble pourtant que la Ville n’ait jamais transmis de demande officielle d’étude sur ce projet au gouvernement wallon, d’après les Ministres Prévot et Di Antonio (questions du 29 septembre et 5 octobre 2015). La Ville compte-t-elle marquer officiellement son intérêt pour une étude plus approfondie ?

 

Daniel Wathelet,

Conseiller Communal

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS