Nouvelle « politique de proximité » de la Ville

Monsieur le Bourgmestre,

Monsieur l’Echevin,

 

Depuis bientôt un an il nous est revenu « par la bande » que l’Echevin Monsieur Hupkens est chargé d’une mission de mise en place d’une politique de proximité. Celle-ci est articulée sur un découpage de Liège en 9 quartiers et est animée par 9 « managers de quartier ».

A ma connaissance, jusqu’à ce jour aucune communication (ne parlons même pas de débat) n’a été faite par le Collège autour de cette politique. Un petit micro-trottoir vous permettrait de vous rendre compte que dans leur immense majorité les Liégeois, y compris les plus engagés dans leur quartier, n’ont aucune idée de l’existence, du fonctionnement et du mode d’emploi de ce dispositif !

Alors les questions se bousculent :

Quelles sont les finalités de cette nouvelle approche ?

  • Rationaliser et optimaliser les outils et initiatives de proximité mis en place -de manière jusque-là assez dispersés- par les différents Echevinats (expl : Maisons intergénérationnelles, mairies de quartier, centres communautaires, maisons des jeunes communales, Maisons de la Citoyenneté…..) ?
  • Cordonner le travail des différents intervenants agents communaux de proximité (animateurs jeunesse, sport, médiation….)
  • Ou être une espèce de super-coordination et instance de contrôle de tout ce qui bouge dans les quartiers (y compris l’associatif privé)?

En tous cas de nombreuses associations et services se demandent depuis un an quel type de relation professionnelle il convient de nouer avec ces « managers » et quelle plus-value en tirer.

Selon quelle logique et suivant quelle méthodologie a été effectué le découpage en 9 quartiers ? (pour rappel : le site de la Ville est structuré autour de 27 quartiers, 12 Mairies de Quartier et 14 Commissariats de Police).

Quelle est le rôle, et quelles sont les missions précises des managers de quartier ? Quel est leur profil de fonction ? Quels sont les moyens dont-ils disposent ? (personnel, bureau, budget …)

Et qui dirige au quotidien cette équipe de managers et pilote ou supervise leur action?

Qui est le responsable politique in fine (le Bourgmestre ou l’Echevin de la Culture, chargé non pas d’une compétence supplémentaire, mais d’une mission… de quelle durée?)

 

Monsieur le Bourgmestre, Monsieur l’Echevin, je vous remercie de bien vouloir nous éclairer par rapport à toutes ces questions

 

Je vous remercie

 

Guy Krettels, conseiller communal

 

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS