Organisation des livraisons de repas aux écoles et crèches par ReScoLie/IsOsL

Mme l’Echevin Yerna,

Il y a quelques mois nous votions une convention qui transférait dans la pratique – cuisines et ateliers – la confection des repas scolaires et parascolaires de ReScoLie vers IsOsL.

Ceci nous était présenté à la fois comme une rationalisation via la mise en commun de moyens (locaux et équipements) et une opportunité, permettant d’éviter de procéder à des investissements lourds (transformation de locaux, ré-équipement), le tout avec la garantie de ne perdre ni emploi ni conditions, pour les travailleurs.

Un simple « transfert » en quelque sorte, ReScoLie devenant une boite aux lettres et IsOsL un prestataire de service.

Le « retour terrain » que j’en ai, après quelques mois et des tentatives de réglages voire d’optimisation, sont alarmants : dysfonctionnements, énervement, confusion au sein des équipes, erreurs et ratés dans les livraisons. Le nouveau mode de fonctionnement ne semble satisfaire personne et la lumière, au bout du tunnel, semble plus un mythe qu’une hypothèse de travail bien réelle.

A défaut de l’amélioration des services, je n’ose craindre une perte de clientèle à terme, avec les dégâts que cela causerait. La structure ReScoLie, très performante, avait gagné de nombreux clients et bénéficiaires ces dernières années, il s’agit de ne pas les perdre faute de maintenir qualité et fiabilité à la hauteur…

Dans ce cadre, Madame l’Echevin, pouvez-vous nous dire, ou nous expliquer :

  • Quels ont été et sont les écueils organisationnels rencontrés ?
  • Quelle fut la réponse de l’encadrement lorsque ces difficultés se firent jour ?
  • Quelles adaptations structurelles, praticables dans la durée et admissibles par les équipes et les clients ont été mises en place pour rectifier le tir ?

Merci d’avance de vos réponses et éclaircissements.

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS