Accès et surveillance des piscines publiques à Liège pour les établissements scolaires

Monsieur le Bourgmestre,

 

Maintenant que la rentrée scolaire est derrière nous, il est temps de faire un peu le bilan.  Je suppose que l’échevin de l’instruction publique nous fera sa communication annuelle sur les chiffres.  Et nous ne manquerons pas de la commenter.  Je voudrais, toutefois mettre le focus sur une activité particulière : les activités de natation prodiguées ans le cadre du cursus scolaire. 

 

Je suis déjà intervenue plusieurs fois sur le sujet au cours des dernières années,  mais j’aimerais revenir sur 3 aspects :

 

Equité

Je vous ai déjà interrogé sur l’équité entre les écoliers quant à l’accès à des cours de natation. S’est-elle améliorée ?  Pour rappel, à Liège, bassin de formation de 0 à 99 ans, les écoliers vont au mieux  quelques semaines par an à la piscine, certains : pas du tout.  Pire, faute de moyens financiers adéquats, une des 2 piscines liégeoises ( Grivegnée) a encore réduit son offre scolaire en 2015 !  Là où, presque partout ailleurs en province de Liège, les écoliers apprennent à nager une fois par semaine dans la piscine communale.

 

Accessibilité

Je vous interroge chaque année sur l’avancée des travaux de la piscine Jonfosse qui, pour rappel, devait déjà être terminée sous la précédente législature.  A ce propos, à quoi va servir la nouvelle demande de prêt exceptionnel de 2,2 millions ?

 

Au-delà du retard dans les travaux, pratique coutumière à Liege, je voudrais mettre en lumière  le fait que les liégeois et partant, les écoliers du réseau publique n’ont accès qu’à 2 piscines (Outremeuse et Grivegnée).  Pour 200 000 habitants. Lors du précédent budget, je vous avais suggéré de prendre langue avec le Bourgmestre de Ans pour permettre un accès privilégié aux liégeois à leur piscine flambant neuve.  En effet des accords pourraient être pris pour pallier au manque d’installations sur notre territoire.  Vous m’aviez répondu vous y attelez. Quel est l’état des tractations ?        

 

Surveillance des cours de natation

Liège et La Louvière ont vécu des drames suite à des défaillances techniques et un encadrement qui a été jugé trop léger par rapport  à la difficulté de surveiller des enfants dans une piscine.  Des mesures ont été prises sur le plan technique.   Sur le plan de l’encadrement, le jugement  en appel dans l’affaire de l’école Piolet à la Louvière est attendu le 5 novembre prochain, il interviendra sur la responsabilité de la piscine   (régie communale autonome) et de la direction de l’école. Qu’en est-il au niveau de l’encadrement  liégeois ? Quelles mesures de sécurité ont été prises au niveau de nos ASBL de gestion ? Ainsi,

  • Comment se déclinent-elles pour les exploitants et les directions d’école en termes de responsabilités?
  • Quels moyens humains, techniques et financiers  ont été déployés suite aux drames pour prévenir d’autres accidents ?

Qui paie ?

Lorsqu’on parle piscine et responsabilité, on parle aussi gros sous : construction, fonctionnement, sécurité, et l’encadrement sont des gros postes. Comment se répartissent les efforts ? De manière précise,

 

  • En matière d’encadrement :
    • Les heures prestées par les enseignants sont-elles comprises comme des heures d’enseignement ou de surveillance ?
  • En matière de fonctionnement ;
    • Energie : les coûts deviennent exorbitants sans vraiment de solution pérenne pour régler ce problème d’année en année plus lourd.
    • Frais de fonctionnement : sous prétexte que le subside communal vers les asbl sportives a augmenté de 10%, l’échevin Stassart a diminué  le subside relatif à  l’utilisation de la piscine (diminution de 25% à Grivegnee). Reprendre d’une main, ce que l’on donne de l’autre : Est-ce vraiment un soutien ? Est-ce vraiment une prise de conscience que la situation est difficile et qu’il faut trouver une solution financière ancrée dans la réalité des gestionnaires des piscines publiques ?

 

Merci de votre réponse

 

Bénédicte Heindrichs, conseillère communale

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS