Organisation par la Ville des Stages d’Art contemporain

M. l’Echevin Hupkens,

Nous avons appris récemment que la Ville avait conclu un accord avec le liquidateur des Ateliers d’Art Contemporain pour l’organisation des stages estivaux précédemment organisés directement par les AAC, sur le site de l’Académie des Beaux-Arts.

Ceci indique une intervention accrue de la Ville dans ce dossier épineux, et la préservation d’une activité qui a toujours été rentable par le passé, en rencontrant un grand succès (+ de 1000 personnes chaque été) et acquérant une très belle renommée.

Néanmoins, le dimensionnement annoncé des effectifs me laisse sceptique sur les modalités pratiques d’accueil et inquiet de la sécurité dont doivent bénéficier des stagiaires parfois très jeunes (à partir de 4 ans). En effet 1,5 ETP semble bien inférieur à ce qu’il faut raisonnablement prévoir ! La programmation permettra-t-elle aux stages de rencontrer le succès et d’être à l’équilibre financièrement comme c’était le cas auparavant ? Par ailleurs la Ville a-t-elle avancé dans ce dossier, concernant le CEC lui-même (Centre d’Expression et de Créativité), le transfert des points APE et un éventuel adossement ?

Pouvez-vous nous préciser :

  • Comment et par qui seront accueillis les stagiaires, notamment les enfants ?
  • Le 1,5 ETP annoncé est-il rempli par des anciens travailleurs des AAC ?
  • Les stages annuels de la rentrée seront-ils aussi repris ?
  • Quelle est la position de la FWB concernant le CEC ?
  • Le transfert des points APE et l’adossement sont-ils toujours des pistes envisagées, où en est-on en la matière ?
  • Qu’en est-il du personnel licencié sèchement, sera-t-il repris, le passif social de l’asbl sera-t-il apuré ?

Merci d’avance pour vos réponses.

 

Quentin le Bussy, conseiller communal

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS