Financement et organisation de l’accueil extra-scolaire

Monsieur le Bourgmestre,

Il me revient que des changements fondamentaux sont opérés à l’initiative de l’échevin de l’instruction publique en matière d’accueil extrascolaire : les garderies seraient à l’avenir centralisées dans les bâtiments de la ville, avec le personnel de la ville…

Quelles raisons justifient-elles un tel chamboulement sans concertation préalable avec les parties concernées ?

Si d’aventure, ces changements se justifiaient :

  • pourquoi pas dans les locaux du réseau libre avec le personnel en place actuellement formé via la CCA?
  • quel respect pour les projets éducatif, pédagogique et d’établissement respectifs?
  • quel avenir pour le personnel actuellement en place pour chacun des réseaux?
  • quel respect du choix de chaque parent?
  • quid de la responsabilité lors des déplacements et sur les lieux de garderie? Et qui paie ?
  • quel suivi pour chaque situation entre les directions, le personnel enseignant, de garderie, le parent et l’EFT?

Autant de questions qui démontrent une certaine précipitation de la démarche et sans moyens financiers affectés à la gestion du changement puisque la part octroyée par la ville pour les garderies aux établissements du libre vient d’être amputée de plus de 10 % avec effet rétroactif au 1er janvier 2015.

Quel est l’intérêt de bafouer ainsi les engagements pris par le collège relatifs au respect des avantages sociaux entre réseau communal et libre ?

Je vous remercie

 

Bénédicte Heindrichs, conseillère communal

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS