Participation politique des jeunes Liégeois: donnons VRAIMENT la parole aux jeunes!

Monsieur l’Echevin,

Une nouvelle législature du CCJL (Conseil communal des Jeunes Liègeois ) se termine, et pour la troisième fois de suite, elle s’achève un peu comme elle a commencé….càd dans la douleur : Peu de candidats au départ (24 pour 49 places) et quasi plus personne à l’arrivée (3-4 irréductibles…coup de chapeau à eux !).

Les objectifs officiellement mis en avant (« Interpeller les autorités compétentes et les représentants politiques communaux », « être les porte-parole de leur génération »….) se révèlent une fois de plus être de la langue de bois répétée rituellement tous les 2 ans par l’Echevin.

Ce n’est pas la faute des jeunes conseillers qui, outre le fait de ne bénéficier que de très peu de reconnaissance et visibilité, sont tenus soigneusement à l’écart du Conseil communal des adultes.

Leurs rapports annuels ne nous sont pas soumis et encore moins discutés (ce qui est pourtant prévu par le ROI art 12). L’idée de désigner pour chaque parti un conseiller référent ( art 21 du ROI ) que vous avez appuyée du bout des lèvres il y a deux ans n’a jamais été suivie d’effet).

Plus fondamentalement le format (2 ans d’engagement) ne correspond sans doute pas trop à des jeunes de 16 à 18 ans, âge auquel les études, les copains et les autres engagements (sportifs, culturels amoureux) prennent sans doute le dessus sur ce qui apparaitra rapidement à leurs yeux à un jeu de dupe et une perte de temps et d’énergie. La compétence et toute la bonne volonté des animateurs ne peuvent pas compenser le manque de volonté politique d’accorder un réel pouvoir d’influence aux jeunes élus.

Alors, l’idée d’abaisser l’âge des jeunes conseillers est probablement pertinente (ça réduira le temps entre le Conseil des enfants et celui des jeunes), mais elle ne suffira pas à rendre crédible l’objectif déclaré de donner une voix aux jeunes Liégeois quant au devenir de leur Ville ;

Nous demandons à l’Echevin de la Jeunesse qu’il sorte du cadre étroit et frileux dans lequel se cantonne sa réflexion :

Nous avons quelques pistes pour dynamiser la participation des jeunes et leur donner un vrai poids :

  • accorder un budget participatif au CCJL

  • permettre à chaque Conseil à un jeune représentant du CCJL d’y participer activement

  • organiser une fois par an des assemblées ouvertes à tous les jeunes Liégeois qui le souhaitent

  • organiser des forums (parlements) thématiques des jeunes sur des thèmes de compétence communale qui les concernent particulièrement (expl : SAC, tram, accès à la culture…)

  • créer et renforcer les initiatives et lieux d’expression publique, que ce soit par le théâtre, la musique, le dazibao…

Toutes ces pistes (plus l’application, enfin, du ROI ) méritent évidemment d’être approfondies et discutées AVEC les jeunes, notamment les 24 élus en 2013 ! Nous demandons qu’un vrai débat soit ouvert rapidement et nous sommes prêts à y apporter notre contribution.

Monsieur l’Echevin, monsieur le Bourgmestre, n’ayez pas peur de donner une vraie parole aux jeunes, et aidez les à la faire réellement entendre ! Faites leur confiance et ils retrouveront le goût à la chose publique.

Guy Krettels, conseiller communal

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS