Comment embellir les rues et quartiers de Liège et lutter contre les (vraies) incivilités ?

Récemment, dans les quartiers du Laveu et de Ste Marguerite, des policiers ont sillonné les rues pour faire la chasse aux plantes sauvages poussant sur les trottoirs. Les riverains qui ont l’outrecuidance de laisser pousser sur leur trottoir un peu de gazon, quelques herbes dites « mauvaises » ou une rose trémière ont ainsi reçu un avertissement avec la menace d’une amende si les délinquantes n’avaient pas disparu lors de leur prochain passage.

Les roses trémières poussent le long des murs. Elles n’entravent pas la circulation. Leurs couleurs variées embellissent les murs de brique et les trottoirs gris. De plus, leurs fleurs servent de nourriture aux abeilles et bourdons dont la survie est devenue si fragile.

• Pour être « propre », Monsieur l’échevin, un trottoir doit il être un désert sans vie ?

• Est-ce suite à l’interdiction des herbicides généralisée par une directive européenne et qui s’applique en Région wallonne depuis le 1e juillet 2014 que la police mène une lutte contre celles qui ont pour qualité, entre autre, d’embellir nos rues et donc de contribuer à l’amélioration de notre cadre de vie ?

• S’agit-il d’une initiative spontanée des agents concernés ou le Collège ou vous-même avez donné des directives en ce sens ?

• Si tel était le cas, quels sont les arguments ou les motivations d’une telle lutte contre ce type d’initiatives pourtant apprécié des habitants ou des passants dans le quartier?

• N’y a-t-il pas d’autres priorités pour assurer le bien-être des habitants du quartier que de faire la chasse aux fleurs qui poussent sur nos trottoirs ?

Le corps du délit…

D’avance merci pour votre réponse

Géraldine Blavier, conseillère communale

 

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS