Ce que nous attendons de ces synergies : qu’elles permettent de dégager des moyens pour le travail social !

La dernière Déclaration Politique Régionale contient bien des surprises pour qui connait les programmes du PS et du CDH, dont une particulièrement dénoncée ces dernières semaines aussi bien par des membres de mon parti que du vôtre, à savoir de pousser la fusion commune-cpas, notamment en n’ayant plus qu’un seul directeur général pour la commune et le CPAS et en réduisant le rôle du conseil CPAS à un seul comité spécial de l’action sociale. Si Ecolo n’est pas défavorable au renforcement de synergies et de solidarités entre la Ville et le CPAS quand cela concerne des questions techniques, comme le parc informatique, certains achats groupés, etc., voire des facilités de location, de mises à disposition de certains bâtiments, nous sommes plus prudents et vigilants quand ces synergies visent le personnel, nous aurons l’occasion d’y revenir. Au vu du nombre de dossiers, il semble impossible de fusionner ces deux institutions à Liège mais il faut néanmoins définir ce que sont des synergies politiquement intéressantes.

 

 Ce que nous attendons de ces synergies : qu’elles permettent de dégager des moyens pour le travail social.

 Réaliser des synergies, c’est accomplir ensemble, s’unir pour un effet plus grand, collaborer pour se renforcer mutuellement. Le but est quadruple :

  1. Réaliser une économie financière globale pour la collectivité,
  2. Augmenter la qualité et la diversité du service offert à la population
  3. Améliorer les conditions de travail du personnel (les avancées informatiques sont à saluer, elles étaient plus que nécessaires)
  4. Et les premiers à devoir y trouver un bénéfice sont les usagers du CPAS dans une aide sociale plus efficace

Aujourd’hui une seule dimension est remplie correctement : l’économie financière. On peut souligner un ou deux éléments qui aideront le personnel dans ses tâches mais le CPAS reste « au bord de la crise » (je considère qu’il y est déjà mais Mr Emonts continue de penser qu’il sauve les meubles, avec une obstination qui force le respect et dont je me demande où sera la limite).

Je comprends bien l’effort, j’entends bien les limites auxquelles vous vous heurtez et depuis quelques mois, le gouvernement Di Rupo et Michel ont bon dos d’être pointés en responsables (il faut dire qu’ils se donnent du mal) mais sincèrement, « vos efforts » ne nous satisfont pas : le CPAS de Liège est déjà débordé. On en est à faire la chasse à la fraude à la cohabitation à coups de fouille dans les frigos, à vérifier que des personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté (1000 euros/personne, je le rappelle) ne trichent pas pour 350 euros. On en est à prendre des décisions sur des soins de santé en fonction de leurs coûts et non en fonction de nos missions. C’est de la dignité humaine dont on parle mais aussi de la qualité de vie des Liégeois et du personnel ! Il n’a pas besoin d’un maintien de son enveloppe, il réclame une augmentation.

Le but des synergies : débloquer de l’argent – pour faire de la politique sociale ! Ici, vous restreignez l’enveloppe et vous vous en félicitez. Cette réaction est au mieux incompréhensible, au pire naïve.

 Qui va compenser, qui va aider le CPAS ? Le secteur associatif ? Lui aussi a besoin des pouvoirs subsidiants ! Pierre Desproges plaisantait avec amertume : « pour l’armée, il y a l’impôt ; pour le cancer, on fait la collecte ». Attention à ne pas reproduire les discours de politique sociale de l’orange sanguine, qui délèguent la responsabilité de l’action sociale au monde associatif.  C’est à l’Etat et à ses différents niveaux de pouvoir de veiller à ce que les droits fondamentaux de la population demeurent accessibles. Attention aussi à la dilution des responsabilités : « c’est pas moi, c’est eux » ne fonctionne pas dans une cour de récré, il n’a pas à fonctionner face à des responsabilités aussi grandes que celles des décideurs politiques.

 

 Les économies d’échelle doivent revenir au sein du budget du CPAS !

 

Caroline Saal, conseillère communale

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS