Projet immobilier rue des Orchidées

Le groupe Ecolo a pris connaissance du dossier concernant la construction d’immeubles à appartements rue des Orchidées dans le quartier de Grivegnée. Plusieurs remarques et questions nous viennent à l’esprit :

Nous sommes acquis à l’idée que le territoire de la ville de Liège doit encore être densifié afin, notamment, de permettre aux familles de revenir vivre en ville. Néanmoins, il ne faut pas que cette urbanisation entraine le départ des familles actuellement installées sur le territoire. Or, dans le cas qui nous occupe, c’est ce scénario qui vient à l’esprit en premier, alors qu’avec un peu de créativité et d’anticipation, on peut faire d’autres choix comme urbaniser le terrain de la ville, actuellement sous occupé par le service plantation, situé dans la même rue en front de voirie, plutôt que l’arrière des jardins des riverains.

Sur le plan de la mobilité, la construction de ces 28 logements entrainera l’arrivée d’environ 50 nouveaux véhicules. Selon le plan actuel, ils accèderaient aux logements par une rue étroite crée dans un tournant entre deux habitations de la rue des Orchidées. En plus du fait que la qualité de vie de ces riverains serait fortement mise en péril, cette nouvelle voirie s’avèrera extrêmement accidentogène car située dans un tournant. Pourquoi ne pas envisager une collaboration avec la maison de repos, également située en cœur d’ilot, pour accéder aux immeubles par l’arrière ? A une échelle plus large, l’arrivée de ces véhicules augmentera encore la pression automobile sur le quartier, notamment dans la rue Gaillardmont, ou les problèmes de mobilité sont récurrents.

Enfin, le terrain visé est repris au PCDN de la ville de Liège et constitue un des maillons de la trame verte. Il s’agit du terrain le plus arboré du quartier. La ville de Liège doit veiller à préserver son patrimoine naturel si elle veut être attractive ! Les initiatives venant du privé doivent bien sur être accueillies positivement, mais elles doivent être encadrées afin de ne pas porter atteinte à l’intérêt général. Pour prendre un exemple, les prairies tant appréciées des liégeois et touristes de la ferme de la vache ne seraient qu’un lotissement si des habitants ne s’étaient pas battus pour les préserver.

 

Pourriez-vous dès lors me dire :

  • Si vous pourriez envisager de réaliser une étude sur le quartier de Grivegnée afin d’en avoir une vision globale et sur long terme ?
  • Si l’échange entre les deux terrains situés rue des Orchidées est envisageable ?
  • Quelles solutions en matière de mobilité pour le quartier vous comptez mettre en place?

 

Merci pour vos réponses,

 

Sarah Schlitz, conseillère communale

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS