Interventions des conseillers Ecolo – CC du 06/10/2014

  • Sur les subsides annuels alloués aux comités de quartier, par Guy Krettels

Ce lundi, le Conseil est amené à voter le subsides annuels attribués à 26 comités de quartier. 2 remarques à ce sujet :

J’observe, suite à notre échange en Commission que le dialogue demandé il y a un an et demi par la Cordination de CQ sur une Charte  n’a pas avancé d’un millimètre depuis l’année dernière. Nous estimons que ces acteurs , essentiels à la participation citoyenne des Liégeois, méritent plus de considération et de reconnaissance !

 Je déplore que les CQ n’ont toujours pas connaissance de la valeur en termes de subsides de leurs différentes activités ! Il suffit pourtant de leur faire parvenir à tous les CQ par simple envoi mail un document de 2 pages (une grille de lecture qui traduit chaque réponse au formulaire rempli par les CQ en points et donc en barême  )  Pourquoi cette méfiance ou ces craintes par rapport à la transparence: la grille existe, je n’ai pas de raison de penser qu’elle n’est pas scrupuleusement respectée, et les CQ demandent à en être informés. Quoi de plus normal en bonne gouvernance démocratique et transparente ?

 

  •  Sur le partenariat noué entre Liège et Bilbao, par Guy Krettels

2 remarques préalables:

–  Un partenariat en plus : 26ème (jumelage/partenariat) si j’ai bien compté…attention à l’inflation !

–  Contrairement à d’autres relations internationales institutionnalisées (on en a parlé au printemps) , ce partenariat parait clairement fondé : l’Espagne et l’importante communaute en Belgique, particulièrement à Liège ainsi que l’attachement réciproque (comme l’a témoigné l’engouement autour du Mur des Libertés inauguré vendredi soir à St Léonard. Mais aussi des similitudes entre nos 2 Villes

Celui-ci m’inspire également 2 questions:

- Qu’avez-vous très concrètement ramené dans vos bagages du voyage à Bilbao ? Y a-t-il des projets concrets à moyen voir court terme, et on pense bien sur d’abord aux échanges évoqués entre le futur CIAC et la prestigieuse institution culturelle qu’est le Guggenheim de Bilbao

- Face à l’empilement des partenariats et jumelages j’avais demandé il y a quelques mois un débat sur notre politiques de relations internationales. Si nous voulons que les Liégeois comprennent cette politique, s’y intéressent et se sentent concernés, plutôt que de n’y voir que au mieux des paroles en l’air et au pire un gaspillage de dépenses protocolaires, il faudra faire un sérieux travail de toilettage, de priorisation d’explication et de participation de nos concitoyens ? Et cela demande un débat, comme vous l’avez-vous même admis en mai.

 

  •  Sur l’ASBL Liège-Sports, par Quentin le Bussy

M. le Bourgmestre, les missions et services rendus par Liège Sports nous semblent une plus-value indéniable et cette asbl doit être soutenue. Je m’inquiète néanmoins qu’une épée de Damoclès flotte encore au-dessus de sa tête alors qu’aujourd’hui nous voterons un tel soutien. En effet une convention de mise à disposition de personnel n’est plus honorée par Liège Basket, qui était reçu en grandes pompes ici même il y a une semaine… Ne comblons nous pas un trou pour en creuser un autre ? Pouvez-vous nous garantir le financement pérenne de Liège Sports et que ce ne sera pas à son détriment qu’un accord pourra être trouvé? Le mois dernier j’évoquais les parties prenantes à ce dossier, et vous me renvoyiez à mes chères études, plutôt que de saisir la balle au bond et d’amener de la clarté… et maintenant nous sommes appelés à voter alors que des hypothèques grèvent encore le dossier. Ma conclusion est la suivante : tout ne peut pas toujours se régler en petit comité.

 

  • Sur la décision de créer un Périmètre de Remembrement Urbain (PRU) sur les quartiers Outremeuse – Amercoeur, par Sarah Schlitz

Des remarques sur le périmètre :

  1. Le territoire choisi est bcp trop vaste.
  2. Ces 2 quartiers ont des sensibilités différentes, des enjeux différents. Il existe une dynamique propre à Outremeuse sur laquelle le processus devra s’appuyer pour être une réussite. Ici, on va mettre autour de la table des acteurs avec des intérêts divergents… On va juste arriver à les monter les un contre les autres.
  3. Outremeuse est une entité cohérente dont l’avenir ne peut être dessiné sans le site de Bavière et la place du Congrès ! 

Sur le calendrier, nous avons un grand regret : que la place de l’Yser soit aménagée avant la réalisation de cette étude! La majorité met la charrue avant les bœufs ! Après avoir investi un million d’euros à l’aveugle, la ville s’apprête à investir 90.000 euros dans une étude dont l’une des options principales sera figée (ça me rappelle un peu le réaménagement de la place qui dépend du parking souterrain, on y revient toujours !) et dont le périmètre ne convient pas. Le groupe Ecolo a peur du gaspillage de deniers publics alors que ces 2 quartiers ont vraiment besoin de tout notre soutien.

 

  • Sur la prolongation de la garantie de la Ville sur les emprunts de Resa Services (groupe Tecteo), par Quentin le Bussy

Monsieur Firket, on peut se féliciter que la garantie de la Ville ne concerne plus maintenant que le rôle strictement public de l’intercommunale, à savoir RESA en tant que gestionnaire de réseau de distribution (GRD). En effet il nous semble que cela limite le risque pour la Ville, puisque c’est désormais l’activité pour laquelle elle est mandatée qui est garantie, et non plus l’ensemble de Tecteo, avec ses finalités commerciales dans les télécoms. Sachons néanmoins nous souvenir de l’exemple Dexia, car aujourd’hui la filiale télécom tire le groupe vers le bas (pertes de 59 M€ en 2013, 61M€ en 2012, 2011 75M€ et 2010 91M€), au détriment notamment des dividendes aux communes, l’équilibre de l’ensemble ne se faisant qu’avec les bons résultats de RESA. Pouvez-vous garantir qu’en aucun cas, de l’argent de la Ville ne servira à éponger les dettes et/ou garantir un emprunt non honoré qui ne serait pas lié à son rôle de service public de GRD?

 

  •  Sur les subsides accordés par la Ville pour l’organisation de la Foire de Liège, par Quentin le Bussy

Madame l’Echevin, nous voterons avec ce point un subside classique et récurrent. Je m’étonne cependant de le voir arriver si tard au Conseil, après même l’ouverture de la Foire ! Si j’osais, je dresserais volontiers le parallèle avec nos F16 partis avant que le Parlement ait voté leur départ officiel. Merci, par simple respect pour cette assemblée, de nous soumettre autant que possible les points avant qu’ils ne soient effectivement mis en place : le Conseil est un cénacle démocratique, par une simple chambre d’entérinement.

 

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS