Pour l’introduction d’un jour sans viande

En ce jour de repas annuel du conseil communal, je tenais à rester dans le thème et souhaite attirer votre attention sur le contenu de l’assiette de nos concitoyens.

 

Il y a quelques jours le Conseil Supérieur de la Santé sortait un rapport alarmant sur la surconsommation de viande rouge par la population Belge. Selon ce rapport, le belge en absorbe 640 grammes par semaine, alors que 300 grammes lui suffiraient. S’il réduisait sa consommation de moitié il abaisserait de 20 % son risque de cancer colorectal, troisième cause de décès par cancer en Belgique, et la deuxième pour les non-fumeurs.

 

Ce constat n’est pas totalement neuf : rapport de la FAO de 2008, dossier du Crioc de 2007, rapport de l’association française One Voice de 2008… Tous font état des effets néfaste sur l’environnement (18% des gaz à effets de serre, déforestation)) et sur la santé (maladies cardio-vasculaires et cancers) de notre consommation exagérée de viande.

 

Parmi les pistes de solution, le Conseil Supérieur de la Santé propose d’instaurer un jour sans viande. Cette proposition doit avoir un accent familier pour beaucoup d’entre nous… Petit retour en arrière : en 2009, une conseillère communale Ecolo, Micheline Halleux, demandait à ce que le conseil communal introduise un jour sans viande.

 

Au vu des éléments nouveaux apportés par le Conseil Supérieur de la Santé, le groupe Ecolo souhaite remettre la motion à l’ordre du jour du conseil et demande à l’échevin en charge de la santé de faire tout ce qui est en son pouvoir pour sensibiliser et informer la population quant à cette problématique.

 

En juillet 2009, la ville de Gand, suivie par Hasselt quelques mois plus tard, s’y est mise, en proposant simplement que ses habitants choisissent de manger « végétarien » un jour de la semaine. La démarche a été officialisée dans les cantines communales.

 

Alors pourquoi pas Liège ? J’y vois une action simple, utile, aux résultats mesurables, originale, à haute valeur symbolique, susceptible de recevoir l’adhésion, voire de susciter intérêt ou enthousiasme chez un certain nombre de travailleurs de l’administration communale et dans diverses couches de la population de la Ville de Liège (à Gand, même les restos se sont pris au jeu), ne nécessitant pas de surcoût  ou d’investissements (au contraire, un menu végétarien est économique).

 

Proposition de motion

 

Sarah Schlitz

Conseillère Communale

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS