Une objetothèque à Liège – question orale

Ha Décembre… 3, 2, 1 Partez! La chasse aux cadeaux est lancée!  Un Magimix pour Mamy, un taille-haie pour l’oncle Jean, une trottinette pour le petit Félix… Autant d’objets qui vont prendre la poussière au fond d’un placard dès le 26 décembre, tandis que d’autres citoyens n’ont pas les moyens de garnir le pied de leur sapin. Cette situation absurde m’a donné l’envie de vous présenter un concept qui offre à la population une alternative à ce modèle de consommation : l’objetothèque.

On connaissait déjà les bibliothèques, les ludothèques, les vidéothèques,… Mais qu’est-ce qu’une objetothèque?

 

Une « Objetothèque » se définit comme une « mutualisation d’objets du quotidien à faible taux d’usage au sein d’une communauté géographique délimitée ».

En d’autres termes, c’est une sorte de caverne d’Ali Baba dans laquelle les membres pourront disposer d’une large gamme d’objets en tout genre : outils de bricolage, ustensiles de cuisine, matériel évènementiel,  ou sportif, …

Les avantages?

  • L’objetothèque encourage l’échange plutôt que la propriété individuelle;
  • Elle réduit les déchets générés par la production industrielle et la consommation d’objets souvent de mauvaise qualité;
  • Elle promeut un modèle social permettant l’accès à des biens de qualité aux personnes à faibles revenus;
  • Elle encourage le lien social et la solidarité.

 Cet outil pourrait être développé en partenariat avec des structures existantes.

Des liens sont possibles avec le Repair Café pour la réparation d’objets endommagés et avec la Ressourcerie du pays de Liège pour la récupération d’objets. L’objetothèque pourra prendre une forme matérielle (tous les objets se trouve dans un local) et/ou une forme numérique (un site internet qui regroupe tous les objets et offre la possibilité de les réserver en ligne).

 

Monsieur l’échevin,

 La ville de Liège pourrait-elle lancer une étude de faisabilité en 2014 afin

  • de déterminer quelle structure existante pourrait collaborer au développement de ce projet ;
  • d’évaluer le budget nécessaire afin de pouvoir l’inscrire au budget dès 2015 ?

Merci !

 

Sarah Schlitz

Conseillère Communale

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS