Sortie de route pour la Police de Liège

Le résultat est positif mais c’est en prélevant 3.450M dans les réserves et sans augmentation de la dotation ville, cela signifie que le budget  est structurellement en déficit ! Vu les réserves encore disponibles  (6M d’euros) on pourra encore tenir au mieux 2 ans. Et la situation empire.  On peut prévoir une cata pour 2017, car le cout est en augmentation (32.5%, 34%). Les prévisions  du surcoût s’élèvent  +/- 3M supplémentaires en 2015 et encore 3M en 2016. A ce rythme on se crashe dès 2015. Quelle est la solution  du collège pour garantir le service public et  la sécurité des citoyens dès 2016?  

 

1. Analyse budget ordinaire 

On constate une augmentation globale de 2.312M des dépenses (+ de 2%), elles sont principalement liées au personnel.

Dépenses « personnel »

Deux commentaires:

  • D’une part, celles-ci sont calculées sur base de 1.055 membres  du personnel en moyenne, alors que le cadre prévoit 1.113 membres. Peut-on accepter que le personnel  de police dans une grande ville comme Liège soit ‘structurellement à 95% de la norme ?
  • On prévoit un saut d’index pour les autres prestations, pourquoi ne pas le prévoir il faut également pour les extras? C’est une économie sur le dos du personnel qui s’élève à  +/- 160k Euros (soit 2% de +/- 8M €) qui s’ajoute aux autres.

Dépenses « fonctionnement »

Les dépenses diminuent alors que l’on nous signale différents coûts qui augmentent : assurances caméras,… Au-delà de la bien connue ‘rape à fromage’, on constate en cherchant bien des diminutions notables, bien que non ‘flagrantes’ en termes absolus.

Qui morfle ? Le personnel, car c’est des dépenses liées à celui-ci qui sont amputées :

  • Frais informatiques : -34k vs. Budget 2013 (soit -12%), certes compensés quelque peu  avec un investissement  de  +57k à l’extraordinaire.
  • Frais de formation : -36k vs. budget 2013 (soit -36%)
  • Avocats, médecins,… (assistance aux policiers) : -7.2k vs. budget 2013 (soit – 52%)

 

2. Analyse du budget extraordinaire

Eles sont liées principalement à la construction d’un commissariat aux Guillemins. Déjà prévu en 2013, mais verra-t-il le jour en 2014 ?

On est en droit de se poser les mêmes questions pour:

  • le commissariat Ste-Marguerite prévu en 2014, dont le marché d’étude a été lancé en 2013.
  • l’etude pour le commissariat Ste-Walburge en 2014.

En clair, c’est très bien d’investir dans les locaux des policiers, mais assurons d’abord ce qui est prévu avant de faire des promesses qu’on saura difficilement tenir. On se félicite du renouvellement du parc informatique etc… les écologistes seront toutefois attentifs à ce qu’il ne soit pas sacrifié sur l’autel de l’installation  de nouvelles caméras.

En conclusion, le budget police et ses réserves se réduisent comme peau de chagrin…   On est dans une situation parallèle à celle de la ville, le coût des pensions pèse  et l’embardée aura lieu en même temps en 2016. Quelles solutions ont été  recherchées depuis 2013 ? Aucune, j’en veux pour preuve que le surcout du PAB, rappelez-vous, Seraing a retiré sa contribution, est toujours à la charge de la ville.  Et la réponse  du collège après 6 mois  est … « on y travaille » …

Dans ces conditions, les écologistes ne peuvent pour la seconde année approuver un tel budget  qui ne va pas permettre à terme un service policier de qualité d’une part et qui met la pression sur les travailleurs, d’autre part.

 

Bénédicte Heindrichs, cheffe de groupe

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS