Travaux rue Hors-Château : et si on y créait une rambla pendant l’été ?

Les travaux de rénovation de la rue Hors-Château ont débuté ce lundi et dureront tout l’été. Et si, plutôt que de s’en plaindre, on s’en réjouissait ? C’est l’opinion de Sarah Schlitz, conseillère communale et fervente défenderesse des modes doux à Liège.

Aucun liégeois n’a pu l’ignorer : l’état de dégradation de la rue Hors-Château était devenu critique. Ornières, nids de poule, et pavés déchaussés rendaient la circulation très inconfortable pour les automobilistes et usagers des transports en commun, et carrément dangereuse pour les deux roues (vélos et motos). Sa rénovation était devenue urgente.

Urgente… Au point de se passer de consulter la population, la commission consultative vélo ou même les conseillers communaux sur les aménagements ?

En effet, à l’aboutissement des travaux dont le budget est estimé à 444.000€, la rue va être refaite à l’identique. Pourtant, ce chantier était l’occasion rêvée de régler certains points faibles de cet axe stratégique. Dans la première partie de la rue, on aurait pu envisager l’élargissement des trottoirs et l’installation de « bandes confort »1 pour les vélos, la création de « dépose-minute », la plantation d’arbres… Il y avait assurément quelque chose à co-construire.

Hors-Château est l’une des rues les plus polluées de Liège mais également l’une des plus fréquentées par un public jeune, plus sensibles encore à la pollution. Ecolo proposait en mars d’étudier la possibilité de mettre la rue Hors-Château en « rue scolaire ». Cette rénovation aurait été une occasion d’implémenter ce projet.2

Autre élément préoccupant : avec l’arrivée du tram, en 2021, les bus ne circuleront plus dans cette rue. Que deviendra alors la bande des bus ? N’était-ce pas le moment d’anticiper cette reconversion ?

C’est donc ce lundi qu’ont débuté les travaux dans le mécontentement général. Les usagers de la rue, dont les nombreux parents, n’avaient pas été informés de sa fermeture, et la signalisation n’a pas permis d’éviter le chao dans tout le quartier.

Et si, au lieu de vivre ces travaux comme une contrainte durant tout l’été, on saisissait l’opportunité de sa piétonisation forcée pour en faire une rambla temporaire, un lieu vivant, convivial, qui pourrait bénéficier aux riverains mais aussi aux nombreux commerces ?

En collaboration avec le comité de quartier, des animations pourraient y être organisées, les commerçants pourraient y installer des étals, les établissements Horeca déployer leurs terrasses et les enfants du quartier pourraient y jouer en toute sécurité. Cela nécessiterait un dialogue avec l’entrepreneur pour maintenir un maximum l’accès aux commerces à pied et vélo.

Le collège peut encore sauver l’été des liégeois du centre-ville, saisira-t-il cette opportunité ?

1 A l’instar de celles réalisées à Mons récemment et recommandées par le GRACQ :

http://www.gracq.org/actualites-du-velo/revetement-cyclable-limpact-sur-notre-systeme-nerveux

2 http://www.liege.ecolo.be/2012/?page_id=4024

 

Crédit photo : Laetitia De Zordi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf + 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS