Multiplication des tentes de SDF à Liège. Pour Ecolo, il faut agir « avant la rue »

Les tentes apparues dans le parc du Potay sont venues s’ajouter à d’autres. Ecolo tirait déjà la sonette d’alarme l’ hiver dernier et présentait son plan Zéro sans-abrisme. Cet épisode nous rappelle combien la question de l’accès à un logement se pose toute l’année. « Pour les écologistes, il est prioritaire d’agir avant que la personne ne soit à la rue. On sait que les conditions de vie en rue dégradent très rapidement la santé des personnes, engendrent beaucoup de stress, les confrontent à la violence », expliquent Caroline Saal et Guy Krettels, qui suivent le dossier depuis plusieurs années.

Les deux conseillers communaux insistent : « Outre les programmes de relogement, la Ville a des leviers, qui peuvent être actionnés rapidement ». 

Ils pointent aujourd’hui deux mesures :

  • Le respect des délais légaux pour octroyer le revenu d’insertion sociale (décision, notification, paiement).

Selon le dernier rapport du SPF Intégration sociale, ¼ des demandes de revenu d’insertion sociale (RIS) au CPAS de Liège sont traités dans des délais anormalement longs. Il peut s’écouler jusqu’à six semaines avant le premier rendez-vous. Or, lorsque la personne concernée rentre une demande, elle n’a pas le luxe d’attendre plus de deux mois sans revenus. « De tels délais bafouent des droits élémentaires des personnes en difficulté », commente Caroline Saal. « On sait que les travailleurs du CPAS sont débordés. Il y a un peu plus de 90 dossiers par travailleurs, et chaque année, nous rappelons que l’augmentation de ce nombre de travailleurs doit être une priorité ». 

  • L’octroi de l’équivalent de deux mois de caution locative

Guy Krettels explique « Certaines personnes sont freinées dans l’accès au logement car elles n’ont pas la possibilité d’épargner les deux mois de caution. C’est un soutien que la Ville pourrait mettre en place facilement, et dont le coût est raisonnable ». La loi sur les loyers stipule en effet que le montant de la garantie locative est de l’équivalent de deux mois de loyer, sauf quelques situations particulières. Actuellement, le CPAS n’accorde que l’équivalent d’un mois en cas de location auprès d’un propriétaire privé. « Cet octroi constitue une aide au logement concrète », conclut-il.


Ces propositions feront partie du programme de Vert Ardent, mouvement éco-citoyen dont fait partie Ecolo, pour les élections communales de 2018. Ce programme complet sera soumis à l’approbation des membres de Vert Ardent fin du mois de juin.

A court terme, nous nous opposons à une évacuation manu militari des campeurs de St-Leonard (et ailleurs) comme au statu quo : nous privilégions des solutions concrètes et durables.

 

Guy Krettels, conseiller communal

Caroline Saal, cheffe de groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 4 = treize

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS