Construction d’un nouveau mur anti-SDF ?

La semaine dernière, quelle ne fut pas la surprise de nombreux liégeois de découvrir que le passage sous la gare des bus d’Hocheporte a été condamné par la construction d’un mur de parpaings.

Lors du conseil communal du 30 octobre, alertée par plusieurs riverains, la conseillère Ecolo Sarah Schlitz interpellait sur la décision de condamner ce passage : « l’autoroute urbaine qui relie Burenville à la place Saint-Lambert est fortement hostile aux modes doux et crée une véritable rupture entre les quartiers qui la jouxtent. Ce passage constituait l’une des seules traversées sécurisantes et était utilisé par de nombreux cyclistes et piétons. » La conseillère interrogea l’échevin de la Mobilité sur le sujet, lui demandant qui a pris cette décision, pour quelles raisons et quelles alternatives allaient être mises en place.

L’échevin Firket a déclaré ne pas être au courant que des travaux avaient été réalisés.

Une citoyenne a eu plus de chance en interpelant la Ville sur sa page « contact ». Voici la réponse qui lui a été faite :

« Madame,

Vos doléances ont été répercutées à la SRWT, gestionnaire des infrastructures du TEC.

La décision a été prise conjointement avec la Police pour des raisons de sécurité-salubrité et les aménagements piétonniers ont été améliorés en surface pour les riverains et les usagers des bus. »

Une visite sur les lieux ne laisse pourtant apparaître aucune amélioration pour les piétons et les cyclistes. Le groupe Ecolo s’interroge donc sur les motivations réelles de l’emmurement du passage souterrain.

Le malaise dont semblent faire preuve les autorités et les termes employés font tristement écho à l’affaire du « mur anti-SDF » que la Ville de Liège avait tenté de construire sous la passerelle de la place des Carmes pour finalement se rétracter suite à l’indignation citoyenne.

Ce nouveau mur aurait-il été construit afin d’empêcher les personnes sans-abris qui y trouvaient refuge d’y accéder ?

Après avoir refusé la modification du règlement mendicité proposé par Ecolo, le Bourgmestre assume-t-il que sa politique de gestion du sans-abrisme implique d’ériger des murs de parpaings ?

One Response to Construction d’un nouveau mur anti-SDF ?

  1. Michelle Biet dit :

    Et comme tu dis rien n’ été en surface et pas sécurisant du tout et les sans abris ne gainaient pas du tout la seule chose que j’avais dis à la ville c’était que la grille d’écoulement des aux était bouchée pour moi à vélo sa ne dérangeait pas mais pour les piétons c’était impossible
    Au-dessus il y deux passage piétons ou les bordure sont hautes d’un coté de la descente on arrive au même endroit que le sous voies et de l’autre le passage piétons est trop à gauche à vélo on ne sait pas le prendre et une bordure bien sur
    Voici les photos https://photos.app.goo.gl/OSumHeWRji4CHTuC2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


six + 6 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS