Installation de casiers solidaires pour les personnes sans abri

guy_krettels_160_233b

Chacun d’entre nous peut imaginer l’extrême dureté des conditions de vie quotidiennes des SDF, surtout dans les conditions hivernales actuelles. La réponse à cette problématique passe inévitablement par un plan ambitieux de relogement avec un accompagnement social. Cela implique une volonté politique et des moyens qui ne sont actuellement malheureusement pas réunis.

En attendant un sursaut politique à tous les étages, un nombre important de SDF passe des mois, voire des années à devoir vivre dans la rue, et une série de mesures concrètes, faciles à mettre en place et peu coûteuses pourraient permettre de soulager leur pénible quotidien. Je pense à des services tels que des douches et lavoirs en suffisance, à l’accueil des chiens qui accompagnent souvent les SDF. Mais aussi à une solution pour les quelques bagages que ces personnes doivent porter en permanence sur elles.

La ville de Lisbonne a installé un certain nombre de grands casiers mis gratuitement à la disposition, 24 heures sur 24, aux personnes sans abri pour une durée allant jusqu’à un an. En retour, les bénéficiaires doivent s’engager à assurer la propreté de leur casier et à garder un contact avec le service social qui gère ce dispositif.

Ces casiers assez spacieux permettent de ranger vêtements de rechange, le sac de couchage et couverture, une paire de souliers, des petites affaires personnelles, des documents administratifs, ce qui permet de les préserver du vol et de ne pas devoir trimballer leur sac à dos ou autres bardas à longueur de journée, et de nuit. Ce dispositif pourrait également dans certains cas permettre à des personnes d’être en situation pour pouvoir chercher du travail ou un pied-à-terre.

Monsieur le Bourgmestre, Monsieur l’Echevin,

Quelle est votre position par rapport à cette proposition très concrète et utile, et par ailleurs peu onéreuse ?

Si, comme je l’espère, elle rencontre votre intérêt, serait-il possible de soumettre l’idée aux acteurs de terrain (publics et associatifs) et aux premiers concernés, à savoir les personnes qui vivent dans la rue ?

Une petite étude permettrait de préciser une série de modalités :

  • Nombre et taille de ces casiers ?
  • Lieux les plus appropriés pour les installer (dans la rue ou à l’intérieur de services qui les accueillent (Abris de jour/de nuit…) ? A ce propos pouvez-vous nous informer l’état d’avancement du CASS (Centre d’Accueil Socio-Sanitaire) dont la création est en discussion depuis quelques années ?
  • Modalités d’attribution et de fonctionnement ?

Monsieur le Bourgmestre, Monsieur l’Echevin, je vous remercie pour vos réponses

GUY KRETTELS

Conseiller communal
0494/68.22.70

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + = huit

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Site de la locale ECOLE de Liège. Follow us Facebook Twiter RSS